Les variétés et les styles de tangos
 
 
Stages de tango en Provence

Les variétés et les styles de tangos

Pour bien comprendre le style musical tango, il faut savoir qu’il existe surtout deux styles de tangos, à savoir le tango argentin, dit tout simplement tango, et le tango standard qui porte également le nom de tango européen. Le tango argentin est la variante codifiée qui est sans conteste sous l’influence musicale de la Rio Plata de la fin du 19ème. Le tango standard, lui, a été créé par une association de professeurs de danse britannique dès le début de l’année 1924. L’objectif était de créer des codes et des réglementations qui permettaient d’évaluer la danse du tango dans les compétitions.

Le tango Canyengue est un style de tango qui est dansé jusqu’à l’heure actuelle. Il s’agit d’une danse stylée qui puise son inspiration dans les racines du tango, sous l’influence du courant musical du Rio Plata. Il s’agit d’un type de tango pour lequel les danseurs partagent un seul axe et se tiennent assez près l’un de l’autre, même si les danseurs jouent souvent d’une dissociation entre les différents partenaires. Le tango Canyengue est à l’origine du tango théâtral, pour lequel les danseurs vont mimer une danse de séduction, notamment en tournant l’un autour de l’autre.

Le tango de spectacle doit être chorégraphié pour charmer le public. Même si certaines chorégraphies sont indubitablement de haut niveau, on continue à appeler ce style chorégraphié, fantasia, un terme un peu méprisant donné par les véritables mordus du tango. En effet, pour ces derniers, seul le tango improvisé mérite de porter le nom de vrai tango. Pour les puristes, le vrai tango fait partie intégrante de la personnalité des danseurs qui transparaît durant la danse. C’est ainsi que le vrai tango peut arborer plusieurs styles : sobre, extravagant ou encore calme tout simplement.

Le tango nuevo est une variante moderne du tango, pour lequel les deux partenaires forment une étreinte assez souple et élastique qui permet d’introduire différentes formes de figures. Le tango finlandais est un tango qui se danse beaucoup plus lentement pour pouvoir s’intégrer aux morceaux mélancoliques de l’après-guerre. Le tango queer est un style de tango qui rompt avec le code traditionnel pour lequel le cavalier doit être celui qui mène la danse. Il permet aux deux partenaires de s’échanger le rôle de suiveur et de meneur. Le queer fait partie des types de tango dansés par les personnes de même sexe.

Vers la fin du 20ème siècle, on assiste également à l’apparition d’un nouveau type de tango, dit tango de salon. Il s’agit avant tout d’une nouvelle façon d’enseigner le tango, à travers de figures types et de pas de base. Bref, il s’agit véritablement d’une philosophie opposée au tango de base. Bien que ce nouveau type de tango puisse tout de même laisser place à l’improvisation, c’est l’esprit même de la danse qui diffère pour les deux disciplines. C’est en approfondissant le tango que les danseurs apprennent l’essence même de cette danse qui est souvent différente de l’image qu’elle véhicule. En effet, le tango est loin d’être une danse rigide et démodée, mais bien une danse souple et vivante qui ne cesse d’évoluer.