Le tango et le milonga : relation et différences
 
 
Stages de tango en Provence

Le tango et le milonga : relation et différences

Le milonga est d’une importance capitale dans la culture du tango et y est irrémédiablement attachée. Pour les non avertis, il faut savoir que le terme milonga peut revêtir de multiples sens. Ainsi, il s’agit tout d’abord d’une des variétés du tango musical et qui est caractérisé par un rythme particulier. Dans le langage courant, le terme milonga désigne plutôt un endroit où on pratique le tango. En même temps, le mot milonga peut être aussi employé pour désigner la fête où on va danser le tango. Dans tous les cas de figure, le terme continue de se rapporter à la musique tango et à la danse.

Il ne faut pas confondre le milonga, la danse rurale qui a précédé de peu le tango, avec la variété de tango milonga, qui ne s’est formé qu’au cours du XXème siècle. Le style milonga est apparu dès le début du développement du tango, à la fin du 19ème siècle. Il s’agit tout d’abord d’une danse de couple à quatre temps, qui exprime la sensualité et la joie de vivre. Il ne faut pas oublier que le tango a longtemps été la danse des bordels de Buenos Aires. Aux prémices du 20ème siècle, le tango milonga se met à ralentir pour devenir une danse à deux temps. C’est également l’époque de l’appropriation du tango par les orchestres. C’est la raison pour laquelle on assiste à une véritable transformation du tango milonga au travers de l’évolution musicale du tango. Piana a été le premier musicien à créer le style tango milonga, avec son morceau Milonga Sentimental qui a été créé en 1933.

En tant que danse, le tango milonga est beaucoup moins marché que le tango argentin. Les figures impliquent plus des jeux de jambes et de postures entre les différents partenaires que des marches vers une direction improvisée. On assiste plus souvent à des suspensions du mouvement qui sont prodigieuses du point de vue visuel, des tapes du pied ou encore des passages en biais. Plus courtes, les marches sont appelées corriditas ou carreritas. Dans sa structure particulière, on peut dire que le tango milonga se situe entre le tango argentin et les variations d’une danse africaine. Le tango milonga est réputé pour sa difficulté technique.