Tango : technique d’une danse
 
 
Stages de tango en Provence

Tango : technique d’une danse

Pour apprendre la danse du tango, les débutants doivent s’initier à la salida, qui est considérée comme un pas de base. Il s’agit d’une séquence particulière qui permet aux couples d’apprendre à se déplacer sur une piste de danse et d’intégrer quelques-uns des éléments techniques du tango. La salida est tout simplement une passe initiatique et aucun danseur expérimenté ne l’utilisera sur une piste de danse. En effet, contrairement à de nombreuses danses de salon où il faut apprendre des séquences, le tango est avant tout une danse improvisée qui consiste à ressentir la musique et à l’exprimer par des pas.

Improvisée et marchée, le tango est une danse à deux où le cavalier mènera assez librement sa partenaire sur la piste de danse. A chaque pas, la direction et les figures seront réévaluées en fonction de la musique et de l’espace. La technique consiste à marcher sur les temps forts, sauf dans le cas des contretemps, où il faut accélérer le mouvement. Comme le tango est une danse qui laisse beaucoup de place à l’inspiration, la part d’improvisation dépendra beaucoup de la connexion entre les partenaires. Il faut savoir que les meilleurs danseurs de tango sont capables de danser d’une manière totalement improvisée, surtout quand une affinité existe entre les deux partenaires.

Toutefois, il ne faut pas croire que le tango est une danse libre. En fait, il s’agit d’une danse structurée à l’extrême et qui sera composée de figures comme le boleo, le lapiz ou encore le punteo. Le talent des danseurs consistera à utiliser et à remélanger ses différentes séquences à l’infini pour danser sur un morceau de tango. On l’aura compris, il est très important que le tango ne soit pas une danse répétitive, mais beaucoup plus intuitive que la plupart des danses de salon. En fait, le meilleur danseur de tango sera celui qui apprendra à oublier les pas et les séquences pour suivre ou guider son partenaire.

Un tango argentin est essentiellement constitué de marches et de tours, pour lequel le danseur qui est mené évolue autour de son partenaire. Contrairement à de nombreuses danses de salon, le guidage du partenaire ne s’effectue pas avec les mains, mais avec le poids du corps ainsi que l’appui du buste. L’instant qui précède la danse, durant lequel les deux danseurs s’approchent est appelé abrazo. Les deux danseurs vont adapter leurs postures à leurs morphologies ainsi que la poignée de main, en respectant les codes du tango. Il s’agit déjà du moment où les deux danseurs apprennent à se connecter. Pour les connaisseurs, ce moment fait déjà partie de la danse.

Parmi les meilleurs danseurs de tango, on compte des couples célèbres comme Rodolfo et Maria Cieri. Il s’agit de danseurs de tango très connus pour leur sens de la musique et la précision de leurs figures. Ce couple n’a arrêté de danser qu’à la mort de Rodolfo dans els années 2000, même si leurs séquences enregistrées sont assez rares. Il y a également des danseurs individuels comme Carmencita Calderon ou encore Carlos Alberto Estevez dit « el Petroleo ».